Teindre, un geste responsable

Les vêtements délavés de vos enfants... Les serviettes de toilettes défraîchies... Les coussins d’extérieur fades et éclaircis par le soleil ... La nappe ou les rideaux qui ne sont plus assortis à votre décor...

a la une

Et si vous commenciez par teindre tout ça ?
Une bonne idée pour votre porte-monnaie, mais aussi pour l’environnement !

Les Français ont pris conscience du gaspillage alimentaire mais le gaspillage textile est en revanche encore méconnu, alors que les enjeux sont tout aussi importants.  Teindre sa chemise défraîchie, son linge de maison qui n’est plus à votre goût, devient un véritable eco-geste pour une économie durable, collaborative et solidaire.


La teinture Haute-Couture, c’est l’occasion :
De reporter ses vieux vêtements,

De remettre au goût du jour ses draps et rideaux,

De participer à une démarche éco-responsable,

De faire plaisir à ses enfants,

De choisir une marque française pour créer de l’emploi en France.

 

Utiliser la teinture textile, c’est S’ENGAGER , mais c'est aussi faire du tri dans ses armoires, transmettre, recycler et être éco-responsable en donnant une seconde vie à vos articles de maison et vêtements.

Avec 28 couleurs de teintures textiles, Haute Couture vous permet de teindre toutes les matières en coton, lin, soie et viscose. Les teintures ont été pensées comme une alternative à la surconsommation afin de lutter contre le gaspillage. Des coloris doux et pastels, aux teintes pop et vibrantes, vont redonner du peps à vos tenues et à vos intérieurs. La longue tenue des couleurs Haute-Couture et sa facilité d’utilisation en font également sa spécificité sur le long terme à destination des professionnels et du grand public.

 QUELQUES CHIFFRES (effarants) du gaspillage textile en France. 

Un chiffre permet de prendre la mesure du problème : une femme achète en moyenne 30 kg de textile par an. Alors n’en jetez plus !

Vous trouvez que cela fait beaucoup ? C’est pourtant dans la moyenne des pays européens les plus riches, à l'image du Royaume-Uni, où chaque personne achète en moyenne 20 kilos de vêtements par an, tous sexes confondus.

Moins d’un quart de nos vêtements sont recyclés. 

A l’échelle du pays, les Français achètent environ 700.000 tonnes de textile, qu’il s’agisse de vêtements, de linge ou de chaussures.

La France a donc des progrès à faire en termes de recyclage mais aussi de comportement. Nous achetons bien plus d’habits qu’auparavant, notamment à cause des magasins ayant généralisé les petits prix et la fast fashion, à l’image de H&M, Zara ou encore Primark. Sauf que ces achats ne sont pas toujours utiles : on estime que chaque logement renferme l’équivalent de 114 euros de vêtements qui ne sont jamais portés.

Ce que confirme un autre chiffre avancé par le site spécialisé Planetscope : 60% des Français ont des vêtements qu’ils ne portent jamais.

442 millions d’euros jetés chaque année.  La France a donc de la marge pour arriver à une utilisation plus efficiente de ses habits.

Mais positivons tout de même : le sentiment pro-environnement et de devoir consommer plus intelligemment a progressé. Le consommateur français devient de plus en plus adepte de ce que nous appelons la « nouvelle consommation ». Cela reflète une attirance pour un ensemble de valeurs où l’environnement joue une place centrale aux cotés d’autres aspirations profondes : l’éthique, la solidarité, l’envie de consommer local et en circuit court, le respect de soi, le respect des autres, la générosité, ….


Publié le
28/05/2019
Couleurs liées
Partager